Kamikaze – Vent Divin

KAMIKAZE

kamikaze
kamikaze

Un jeune homme, matricule 3005, est condamné à mort à la suite d’un attentat ayant fait des centaines de victimes. Ainsi, l’exécution a lieu dans quelques heures. Dans cette société, où l’on surveille tout, le peuple se déchire. Alors que les médias se plaisent à relayer les informations dans un monde, où l’image a définitivement pris le pas sur la réalité. 3005 voit se succéder les différents protagonistes de son histoire pour une ultime visite. La mort d’un être se partage peut-être? Si c’est le cas quel poids, quel fardeau d’âme et de souvenir chacun doit-il emporter?

Note d’intention

Dans Kamikaze, chacun des protagonistes de ce huis clos glisse lentement vers une destinée qui lui échappe inexorablement. Tous se sentent emportés par quelque chose qui les dépasse. Peut être, poursuivant un idéal qui dévore tout sur son passage… A quelles concessions, à quels sacrifices sommes-nous prêts à nous soumettre pour conserver  un idéal pur? Désenchantement. Ici. L’action dramatique varie selon le regard de chacun des spectateurs.

kami

Qu’est-ce qui nous amène parfois à agir, au-delà de nous-mêmes ? Dans cet élan qui nous révèle en un instant plus qu’en des années d’introspection ou d’analyse. Qui est 3005 ? Un être désespéré, un héros pénitentiaire attendant sa mort ?  Un homme depuis toujours déboussolé, un enfant qui pleure en attendant un père définitivement absent ?  L’histoire qui se raconte n’est pas une histoire simple. La violence, qui en sort, remplit  nos journaux, nos livres, nos écrans et les plateaux de théâtre… Trouver un rythme fluide et harmonieux aux relations entre les acteurs et les écrans, les corps et les images, la temporalité de l’action réelle et celle de la vidéo. Voilà mon intention.

Scénographie

Ici, l’espace est nu. En effet, dès l’entrée un long couloir labyrinthe d’un mètre de large et quatre de haut, sera construit exclusivement avec des murs de bâches plastiques. De plus, à l’entrée, les sacs seront fouillés par « le passeur » qui fera office de « vigile ». Enfin, les spectateurs rentreront individuellement toutes les 20 secondes et traverseront seul ce couloir où ils croiseront tour à tour les acteurs/personnages en train de se préparer. Dans l’ordre, « L’avocat », « le Journaliste » et « Elle » qui finira par les accueillir sur le plateau de jeu, un carré de 5mx5m . Le public de cette mise à mort sera installé en tri frontale afin de ne laisser aucune chance à l’espoir. Ainsi, la mort doit être coincé pour agir.

DISTRIBUTION ET ÉQUIPE ARTISTIQUE

Avec Hedi Rassi, Nebil Daghsen, Edouard Michelon,

Textes de Nebil Daghsen,

Création sonore de Mazyar Zarandar

Une création de Nebil Daghsen

Scénographie de Nebil daghsen

Diffusion du Spectacle Contact : Leslie Likion      likion.leslie@gmail.com